In Excavation, Génie civil

Le sol est un élément essentiel à l’équilibre de notre l’écosystème. Lorsque sa santé se trouve dégradée, sa réhabilitation doit être priorisée. Au Canada, plusieurs cas de contamination de sols ont été répertoriés jusqu’à aujourd’hui. Des contaminants solides ou liquides tels que des hydrocarbures pétroliers, des toxiques organiques, des métaux ou des substances radioactives en sont les principaux constituants. Très dangereux pour les humains, la faune et la flore, ces polluants peuvent non seulement contaminer les sols et les nappes phréatiques, mais peuvent aussi provoquer des incendies et des explosions.  

Quelles sont les causes de contamination d’un sol?

Comment un sol en vient-il à être contaminé de la sorte? La plupart du temps, la contamination du sol est due à une fabrication, une exploitation, un entreposage ou une élimination négligée de déchets industriels et commerciaux. Dans le secteur commercial et industriel, plusieurs activités peuvent générer une contamination du sol :

  • La fabrication de produits chimiques;
  • L’extraction et la transformation des minéraux;
  • Une défaillance de l’équipement;
  • La transformation du plastique, du caoutchouc et du polystyrène;
  • Les activités pétrolières;
  • L’enfouissement de déchets toxiques.

Le secteur résidentiel n’est guère plus à l’abri. Les terrains résidentiels peuvent être affectés par des matières toxiques comme les fuites de mazout provenant de réservoirs enfouis depuis longtemps. Le forage de puits peut également être la cause de contamination du sol et de la nappe phréatique. Le fait de creuser un puits peut affecter certains contaminants déjà présents dans le sol, lesquels se diluent par la suite dans la nappe phréatique.

Obligations des citoyens

Tous les propriétaires ou locataires de terrains doivent se soumettre à certaines exigences en ce qui a trait au maintien de la qualité du sol, et de sa réhabilitation en cas de contamination. S’il advenait que votre terrain soit contaminé, vous pourriez être tenu de produire une étude visant à identifier le type de contamination, ses risques et ses conséquences. 

Par ailleurs, si vous êtes en possession de contaminants susceptibles d’affecter l’utilisation de l’eau, vous devez aviser par écrit le propriétaire du terrain voisin. 

Procédures de décontamination de sol

Au Québec, la gestion des sols contaminés s’effectue soit par la décontamination de sol sur place ou dans un lieu autorisé, soit par l’enfouissement des sols dans un site prévu à cet effet. 

Au préalable, une étude sera effectuée afin de déterminer si des éléments comme le sol, l’eau ou l’air présents sur un terrain sont contaminés. Lors de cette étude, on procède à l’historique du terrain (ses activités). Les données recueillies permettront de déterminer :

  • L’ampleur de la contamination;
  • Le volume des matières contaminées;
  • Les effets potentiels de la contamination sur l’environnement;
  • Les risques pour la santé humaine, de la faune et de la flore.

Ces précieuses informations permettront ensuite d’établir les mesures d’intervention appropriées.

Des entreprises spécialisées en consultation environnementale et en décontamination de sol utilisent plusieurs procédés efficaces tels que : 

  • La biorestauration (utilisation d’agents biologiques);
  • La phytoremédiation  (utilisation de plantes);
  • L’oxydation chimique (utilisation d’oxygène);
  • L’injection d’air dans l’eau;
  • L’extraction multiphasique ou bio respiration.

Sol contaminé : mieux vaut prendre vos précautions!

Décontaminer un sol s’avère dispendieux et très long. Il pourrait vous en coûter environ 25 000$ pour trois mètres cubes de sol contaminé! Si vous songez à faire l’achat d’une propriété ou d’un terrain, il serait judicieux d’effectuer un test du sol afin de déterminer les risques éventuels de contamination. 

Vos travaux d’excavation vous ont causé de mauvaises surprises? Pour la décontamination de votre sol, fiez-vous à l’expertise de Conception PLHP.