In Génie civil

Gestion des eaux pluviales en milieu urbain

Les changements climatiques rendent les conditions météo plus difficiles, voire exacerbent les évènements extrêmes. La fonte des neiges et les précipitations peuvent ainsi être plus importantes, ce qui a un impact sur l’écoulement des eaux au sol.

Si le ruissellement de surface a toujours été pris en compte dans les travaux d’infrastructure, il reste que la gestion des eaux pluviales, notamment en milieu urbain, doit désormais être pensée en termes d’efficacité et de développement durable.

Redevenir perméable à la nature

En centre-ville, mais aussi en zones urbaine et résidentielle, l’imperméabilité des surfaces est une réalité connue depuis assez longtemps. Conséquence d’une vision de l’urbanisme basée sur le «contrôle sans la nature», cette réalité est encore présente et même en progression à certains endroits. Concrètement, il s’agit de quoi?

Essentiellement du fait que le sol y est en grande partie recouvert de matériaux ne permettant pas (ou peu) l’infiltration de l’eau dans la terre. Pensons aux rues, stationnements et aires de jeu asphaltés; aux allées, places et trottoirs bétonnés, aux entrées et passages pavés, etc.

Souvent, aussi, les sols urbains sont compactés et mal drainés, sans compter cette immense superficie formée par les toits des immeubles. Aujourd’hui, urbanistes et concepteurs imaginent des solutions réalistes aux problèmes causés par cette imperméabilité.

Outre l’étalement et la densification des villes, ils ont toutefois à composer avec cette autre contrainte qu’est le réchauffement climatique, lequel se manifeste entre autres par des épisodes de pluie plus intense et plus fréquente.

Heureusement, les techniques, systèmes et design d’aménagement ont évolué. Intelligente et intégrée, la gestion des eaux pluviales peut maintenant être optimisée en mettant la nature à profit.

Canaliser l’expertise et végétaliser

L’imperméabilité des sols combinée à des eaux pluviales abondantes crée un stress sur les infrastructures et les aménagements classiques. Débordements, refoulements, surcharge des réseaux d’égouts, apport soudain et violent vers les récepteurs, érosion, charge de polluants…Voilà autant de problématiques que des ouvrages bien conçus et innovants réussissent à diminuer grandement, voire à éliminer.

Excavation, remplacement, remblais, canaux, structures, soutènement, verdissement, etc., tout est pensé en fonction d’une utilisation des capacités du sol et de la nature. Toitures et noues végétalisées, zones tampons et bassins de rétention naturalisés, filtration et drainage par plantation… L’efficacité de ces systèmes en milieu urbain va de pair avec leur faible coût relatif.

Une gestion des eaux pluviales signifie des mesures de prévention, un contrôle intégré du ruissellement et des exutoires verts. Que ce soit par la réalisation de jardins pluviaux, de bande de végétalisation filtrante et de fossés gazonnés, par la création de marais et d’ouvrages de rétentions de première et de seconde ligne, ou par la captation de l’eau aux gouttières, la logique est de composer intelligemment avec la réalité.

Conception PLHP a l’expertise et l’expérience pour mener à bien plusieurs types de travaux d’infrastructure et d’aménagement paysager. Peu importe le projet, nous respectons les normes, l’environnement et les besoins de nos clients.